Les principes Sans Trace

Gérez adéquatement les déchets Minimiser les impacts humains

Les déchets humains

L''élimination adéquate des matières fécales s'avère d'une importance primordiale si on veut éviter de contaminer des sources d'eau, épargner tout contact autres usagers, de minimiser la dispersion des pathogènes et accélérer la décomposition.

Dans la plupart des endroits, le fait d'enterrer les résidus humains demeure la seule méthode réellement efficace pour pallier aux dangers que ces déchets représentent et pour satisfaire aux critères du Programme Sans trace. Dans les lieux confinés tels que les gorges ou les canyons fluviaux, aucun déchet solide ne doit être laissé sur place. Les agences de gestion du territoire pourront vous indiquer quels sont les règlements en vigueur dans chaque secteur.

Contrairement à l'opinion répandue, l'enfouissement des déchets humains en ralentit la décomposition, du moins dans les Rocheuses où des pathogènes microbiens ont été découverts dans des matières fécales plus d'un an après leur enfouissement. Cependant, compte tenu des problèmes associés à ces matières, il demeure préférable de les enfouir. À cause de la lenteur de la dissolution et de la décomposition, il importe cependantde choisir un site convenable, loin des cours d'eau et des lacs, des campements et d'autres endroits passablement fréquentés.

Les trous sanitaires (catholes)

Les trous sanitaires, situés à plus de 70 mètres des cours d'eau, des sentiers et des campements, se présentent sans contredit comme la méthode par excellence pour se débarrasser des déchets humains. Trouvez un site discret où les autres usagers ne seront pas susceptibles de marcher ou de camper et, avec une truelle, creusez un trou de six à huit pouces de profondeur et de quatre à six pouces de diamètre. Une fois terminé, recouvrez le trou de terre et camouflez-le avec des matières organiques telles que des feuilles mortes et des brindilles. Si vous campez sur un site pendant plusieurs jours ou en compagnie d'un bon nombre d'individus, dispersez les trous sanitaires sur une grande étendue.

Les trous sanitaires individuels, méthode de prédilection pour se débarrasser des déchets humains, comportent plusieurs avantages:

  1. ils sont faciles à creuser dans la plupart des régions;
  2. ils sont faciles à camoufler;
  3. ils offrent un sentiment d'intimité;
  4. ils permettent la dispersion des déchets au lieu de les concentrer au même endroit,
  5. hâtant ainsi la décomposition des matières fécales;
  6. ils sont faciles à dissimuler, loin des regards et des lieux achalandés.

Choisir un emplacement approprié

  1. Choisissez un emplacement situé à au moins 70 mètres ou de tout plan d'eau.
  2. Assurez-vous qu'il s'agira d'un site discret, loin des sentiers fréquentés (broussailles denses, près d'un arbre tombé au sol ou dans une pente douce).
  3. Si vous campez avec un groupe ou au même endroit pendant deux jours ou plus, disséminez les trous sanitaires un peu partout dans la nature. Ne réutilisez jamais un trou sanitaire.
  4. Cherchez un site couvert d' une épaisse couche d'humus. Ce type de sol pullule d'organismes microbiens qui aideront à éliminer les déchets. (l'humus est généralement de couleur noire). Dans une zone désertique, tel un sol organique peut s'avérer difficile, voire impossible, à localiser. Suivez les instructions à l'étape 2 ci-dessous, sous la rubrique  "Creuser un trou sanitaire"
  5. Dans la mesure du possible, faites en sorte que votre trou soit exposé au grand soleil. La chaleur accumulée facilitera la décomposition.
  6. Pour éviter un contact rapide avec les plans d'eau locaux, choisissez un site surélevé,ce qui assurera un bon drainage, le lessivage des déchets  dans le sol avant avant que les eaux atteignent un cours d'eau ou la nappe phréatique.

Creuser un trou sanitaire

  1. Une petite truelle de jardin est l'outil idéal pour creuser un trou sanitaire.
  2. Creusez un trou de six à huit pouces de profondeur (la longueur de la truelle) et de quatre à six pouces de diamètre. Dans les zones désertiques, la biodégradation est plutôt lente et les sols organiques se font rares. Trouvez un endroit approprié et creusez un trou de seulement quatre à six pouces de profondeur.
  3. L'échauffement superficiel du sol sous l'effet du rayonnement solaire accélèrera la décomposition.

  4. Une fois terminé, remplissez le trou avec la terre originale et camouflez-le avec des brindilles ou autres matières indigènes.

Les trous sanitaires dans les terres arides

Le trou sanitaire est la meilleure méthode pour se débarrasser des déchets humains dans les endroits arides. Creusez votre trou à au moins 70 mètres de tout cours d'eau, de tout campement ou de tout sentier. Évitez les lieux où l'eau pourrait couler ou s'accumuler tels que les barres sablonneuses même si ne elles sont immergées à ce moment-là. Choisissez un site offrant le maximum d'exposition au soleil, afin de faciliter la décomposition, car les rayons du soleil peuvent réchauffer le sol à une profondeur de plusieurs pouces dans les sols désertiques, tuant les pathogènes présents dans les fèces. Des pentes orientées vers le sud, tout comme et les crêtes offrent souvent les meilleurs expositions au soleil.

Latrines

Bien que les trous sanitaires soient recommandés dans la plupart des cas, parfois, une latrine sera plus appropriée surtout si de jeunes enfants vous accompagnent ou si vous demeurez plus que quelques jours au même endroit. Pour choisir le site de votre latrine, utilisez les mêmes critères que pour un trou sanitaire. Comme la grande quantité de matière fécale accumulée se décomposera plus lentement, le choix de l'emplacement exige une attention particulière. Une bonne méthode pour accélérer la décomposition et minimiser les odeurs consiste à jeter une poignée de terre après chaque miction. Informez-vous auprès du gestionnaire du territoire sur la meilleure façon de construire une latrine.

Papier hygiénique

Utilisez avec parcimonie du papier hygiénique standard, de couleur blanche et non parfumé. La meilleure façon de se débarrasser du papier hygiénique consiste à l'enfouir dans le trou sanitaire; sinon, il faut l'envelopper dans un sac de plastique et le transporter avec soi. Cependant, le " papier naturel" demeure le préféré des campeurs et ce, depuis plusieurs années. Bien employée, cette méthode s'avère tout aussi sanitaire que le papier hygiénique standard, mais sans les impacts associés au papier. Parmi les différents " papiers naturels", on peut citer les pierres, la végétation et la neige. Évidemment, vous devrez pratiquer  un peu avant de maitriser parfaitement cette méthode, mais les résultats en valent la peine! Habituellement, le fait de brûler du papier hygiénique dans un trou sanitaire n'est pas recommandé.

Papier hygiénique dans les terres arides

Dans une zone aride, le fait d'entreposer le papier dans un sac de plastique et de l'emporter avec soi demeure sans contredit la meilleure façon d'appliquer le Programme Sans trace. Le papier hygiénique ne devrait pas être brûlé car vous risqueriez de déclencher des feux de broussailles ou de forêts.

Tampons hygiéniques

Placez les tampons hygiéniques dans des sacs de plastique et emportez-les avec vous. Surtout ne les enfouissez pas car ils se décomposent difficilement et les animaux sauvages les repéreront facilement. Seul un feu intense peut les brûler complètement et vous connaissez les principes Sans trace au sujet des feux ardents.

Urine

L'urine a peu d'effet sur la végétation ou le sol. Cependant, dans certains cas, elle peut attirer la faune à la recherche de sel. Ces animaux peuvent défolier les plantes et retourner indûment le sol avoisinant. Il est préférable d'uriner sur des roches, sur des aiguilles de pin ou sur du gravier pour éviter d'attirer les animaux. Vous pouvez aussi diluer l'urine en versant un peu d'eau de votre bouteille pour minimiser les impacts négatifs sur l'environnement.

Considérations spéciales pour les terrasses fluviales

En ce qui concerne le Programme Sans trace, les gorges fluviales représentent un unique problème. La méthode la plus commune consiste à uriner directement dans la rivière et à déposer les déchets solides dans une boîte scellée à emporter avec soi. Vérifiez auprès du gestionnaire du territoire quelle est la pratique recommandée pour votre secteur.