Les principes Sans Trace

Respectez les autres usagers

Un des plus importants éléments du code d'éthique lors d'activités en plein air consiste à démontrer de la courtoisie envers les intervenants et les autres usagers, afin que tous puissent apprécier leur aventure.

Plusieurs usagers se rendent dans la nature avec un seul but en tête : écouter le murmure de Dame Nature et s'intégrer au paysage. Les bruits excessifs, les animaux domestiques sans laisse et les dommages à l'environnement ne sont certainement pas appréciés. De plus, ces nuisances font en sorte de rendre un peu moins charmante une expérience que certains anticipaient avec beaucoup d'impatience. Alors, lorsque vous voyagez, ne faites pas de bruits excessifs et, si vous apportez votre radio ou votre lecteur de cassettes ou de CD, utilisez des écouteurs pour ne pas déranger les autres usagers.

N'oubliez pas que le sentiment de solitude que plusieurs recherchent, surtout dans les aires ouvertes et les grands espaces, s'accroît lorsque les groupes sont de taille moyenne, car les contacts sont rares et le comportement de tous se veut discret. Pour maximiser votre sentiment d'intimité, évitez de voyager les jours de congé ou durant les fins de semaine achalandées et planifiez votre voyage hors saison.

Sur les sentiers, les fermiers et les résidents qui conduisent leur bétail ou leur cheval au champ ou à la maison ont priorité. Les randonneurs et les amateurs de vélo devraient s'arrêter sur le côté de la pente longeant le sentier. Parlez doucement aux cavaliers lorsqu'ils passent devant vous car un cheval se cabre facilement.

 Discussions

Reposez-vous sur des surfaces durables, loin des sentiers battus. N'oubliez pas que les usagers qui parcourent des territoires isolés doivent faire davantage attention aux bruits et aux impacts sur l'environnement. Lorsque vous choisissez un site de camping, privilégiez un lieu discret derrière des rochers ou des arbres plutôt qu'un endroit à découvert, à la vue de tous.

Dans le campement, minimisez le bruit afin de ne pas déranger les autres campeurs ou les passants sur le sentier. Le fait de jouer des tours et de refuser d'aider à monter le camp, sous prétexte que vous êtes fatigué, ne sont certainement pas des comportements sociaux acceptables, non plus que de jouer au ballon ou à d'autres jeux en groupe, car cela pourrait entraîner des blessures graves, voire mortelles.

Des vêtements et du matériel (tentes et sacs à dos) de couleur criarde peuvent être vus de loin et ne sont pas recommandés dans les territoires sauvages, surtout lorsque ceux-ci sont à découvert. Pour diminuer l'impact visuel, portez plutôt des vêtements de couleur neutre ou terne comme le brun et le vert, des couleurs qui s'adaptent bien au paysage.

Lors de vos excursions en vélo de montagne, gardez le contrôle de votre bicyclette et ce, en tout temps. Avant de doubler un autre usager, annoncez votre présence d'un ton poli et faites preuve de prudence.

Gardez vos animaux domestiques sous contrôle en tout temps ou laissez-les à la maison. Fido ne fait pas partie de la faune sauvage. De plus, les chiens qui courent en toute liberté sont loin d'être les bienvenus : ils jappent, ils effraient les gens, ils laissent des " cadeaux " partout et, surtout, ils effarouchent les animaux sauvages. N'oubliez pas, si votre chien vous accompagne, vous devrez ramasser ses excréments dans les campements et les sentiers et, au choix, les enfouir dans un trou sanitaire ou les emporter avec vous. Certains territoires interdisent les chiens sur les sentiers ou hors-piste, alors que d'autres exigent le port d'une laisse.

Laissez les clôtures telles quelles et ne dérangez pas l'environnement car vous n'êtes pas seul sur le territoire. Les grands espaces et les territoires sauvages sont protégés à tout jamais; il nous appartient de les sauvegarder pour nos enfants et nos petits-enfants. Gardons-les propres, attrayants et accessibles au grand public pour les loisirs, la réflexion et la revitalisation! Dans les sites historiques et archéologiques, appréciez le décor et perfectionnez vos connaissances mais, d'abord et avant tout, respectez-les ainsi que les trésors qu'ils recèlent. Certains de ces sites et territoires sont sacrés aux yeux des autochtones, tandis que d'autres, importantes découvertes culturelles, nous remémorent notre patrimoine. À nous de les conserver!